Acheter un 4×4 ou un SUV

Inaugurée par le Range Rover en 1970, la catégorie des 4×4 n’a compté que ce seul représentant pendant plus de trente ans. Une anomalie marketing interrompue avec l’arrivée du BMW X5 en 2001. A partir de là, constatant l’incroyable engouement du public pour ce genre de véhicule, toutes les marques ont développé leur SUV au point de constituer une catégorie parmi les plus fournies du marché avec pas moins de 120 modèles différents. Choisir un 4×4 ou un SUV Les raisons du succès sont finalement assez simples. Depuis toujours, l’automobile haut de gamme a cultivé son attrait technique sur des critères de performances : puissance moteur, vitesse maxi, accélérations … Trier les vehicules par notes Les meilleurs 4×4 et SUV Autant de valeurs devenues démodées depuis une dizaine d’années. Le SUV apporte donc une réponse plurielle à l’attrait monolithique de la grosse berline, en proposant à la fois polyvalence incontestable, image de marque aventurière, design élégant, conduite souple et tout simplement changement. D’ailleurs, les SUV ont entamé les parts de marché de pratiquement toutes les catégories de voitures, de la berline au monospace en passant par les breaks et même les coupés ! Il est vrai que les SUV couvrent désormais tous les segments, de la citadine (Mini Countryman, Toyota Urban Cruiser, Skoda Yeti…), aux grandes routières (Audi Q7, Mercedes GL, Range Rover…). Acheter un 4×4 ou un SUV ce n’est pas que de la frime. C’est rouler dans une voiture différente capable de rendre bien plus de service qu’une berline, un break et même un monospace. Disposant d’un volume intérieur généreux, les SUV sont plus courts que les breaks équivalents, permettent de s’aventurer hors piste (même si ce n’est que rarement leur spécialité) et proposent des prestations routières tout à fait convaincantes, ou pour le moins suffisantes par rapport à la répression routière toujours plus envahissante. Enfin, ce n’est pas un détail, les utilisateurs ont plébiscité, à la grande surprise des constructeurs, la position de conduite haut perché, au point de ne plus vouloir rouler dans autre chose qu’un 4X4. Première victime de la crise de 2008, la catégorie SUV a repris sa marche en avant avec l’arrivée de modèle plus économes en carburant, grâce à diverses solutions techniques particulièrement efficace : l’introduction des hybrides, qui relancent l’offre des moteurs à essence, et les versions deux roues motrices, qui ne consomment pas plus qu’une berline classique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *